Grève le 6 février contre le « Choc des savoirs », pour l’école publique ! / La journée du 1er février est une réussite, continuons le mouvement !

La journée du 1er février est une réussite : avec plus d’un personnel sur deux en grève aujourd’hui et des manifestations fournies et combatives, la ministre Oudéa-Castéra doit accéder aux revendications de la profession.

Le ministère ne peut s’entêter dans sa politique antisociale contre les personnels et le service public d’éducation. Les conditions d’études des élèves et les conditions de travail des personnels sont dégradées par les réformes successives et le manque chronique de moyens. Le mépris de classe de la ministre a mis le feu aux poudres : les personnels exigent des augmentations immédiates de salaires, des moyens conséquents pour une école pour tou·tes et pour l’éducation prioritaire, un statut pour les AESH et l’abandon de la réforme “choc des savoirs” et de la réforme de la voie professionnelle.

Les personnels se sont massivement réunis en Assemblée Générale pour débattre des revendications et de la poursuite de la mobilisation. Dans certains départements, les personnels ont décidé de reconduire la grève dès la semaine prochaine. SUD éducation appelle les personnels à se mettre en grève le mardi 6 février et à débattre dès aujourd'hui de la reconduction.

La ministre n’a aucune légitimité, elle doit satisfaire immédiatement nos revendications pour nos salaires et le service public d’éducation

On peut gagner, mobilisons-nous pour arracher des victoires !.

Le communiqué de SUD éducation

Le communiqué CGT-SNES-SUD d'appel à la grève le 6 janvier

 

La pétition à signer

Le communiqué intersyndical d'appel à la mobilisation

Le tract à diffuser !

Les outils pour se mobiliser
  • Le cahier de slogan pour les manifestations et rassemblements

  • Comment débattre de la mobilisation et de ses suites ?  

 

 

Notre dossier "Choc des savoirs"

Des salaires toujours insuffisants !