Bac Blanquer : Agir et désobéir face à la stratégie du choc !

mercredi 23 juin 2021

Dans un communiqué fédéral du 16 juin intitulé « Bac Blanquer : chaos et inégalités à tous les étages, la fédération Sud Education déclarait : « À l’opposé de la communication du ministre, le baccalauréat est l’objet de la désorganisation la plus totale et d’inégalités de traitement criantes. C’est le résultat de l’application des lois Blanquer sur les lycées et les examens « quoi qu’il en coûte pour les personnels et les élèves ». »

Chaos et inégalités pour les corrections et le Grand oral

Depuis la remise des copies aux enseignant.e.s vendredi 18 juin, nous pouvons constater sur le terrain en Aveyron (comme ailleurs) que la situation est bien pire que ce que nous pouvions imaginer. Qu’on en juge :
- des collègues de lettres se retrouvent avec 65 copies à corriger et une cinquantaine de candidat.es à faire passer à l’oral en même temps !! ;
- la correction de copies dématérialisées multiplie par deux le temps de correction ;
- ils et elles font état de nombreux dysfonctionnements de l’application Santorin (c’est vraiment son nom, ce n’est pas une blague !! On relèvera le cynisme du pouvoir qui associe dans une parfaite logique d’enfumage une métaphore synonyme de bien-être à une véritable usine à gaz) destinée à la gestion des copies dématérialisées (copies arrivées dans le désordre, difficulté de revenir sur une copie déjà corrigée pour harmoniser la notation, bugs informatiques augmentant d’autant le temps de travail...) ;
- ils et elles travaillent avec 6 sujets et 6 corrigés différents ;
- souvent enseignant.e.s de spécialité, ils et elles sont sollicité.e.s quotidiennement par leurs élèves qui demandent conseils et avis sur la préparation du Grand oral, épreuve pour laquelle le ministère a été incapable depuis sa création de proposer information, formation et grille d’évaluation cohérentes, ce qui est particulièrement désastreux dans la préparation des élèves ;
- ils et elles disposent de seulement 9 jours pour corriger l’ensemble de leurs copies ce qui implique de travailler sans relâche y compris le week-end et le soir, mais même en travaillant ainsi jusqu’à épuisement, ils et elles ne voient pas comment y arriver, tout en produisant un travail de qualité ;
Des collègues de philosophie font état de problèmes similaires dans leur discipline :
- ils et elles ont récupéré 125 copies à corriger (quelques autres leur sont mêmes parvenues depuis), soit le même nombre que les années précédentes, mais avec 9 jours pour s’acquitter de cette tâche au lieu de 16 à 17 jours les autres années ;
- ils et elles affirment qu’il n’est possible de corriger que 5 copies par demi-journée, là où 10 pouvaient l’être les années précédentes ;
- certain.e.s collègues souffraient de migraines ophtalmiques dès les premiers jours de correction, notamment du fait de la surexposition aux écrans ;

Quant aux conditions de déroulement du Grand oral, les informations qui remontent vont dans le même sens.
Ce tableau est édifiant, c’est pourquoi à l’instar de notre fédération, au regard des circonstances et afin de garantir l’égalité des candidat·es issu·es de lycées qui ont appliqué les demi-jauges et les autres établissements, souvent privés, qui se sont soustraits à sa mise en place, nous estimons que se pose la question de la délivrance du baccalauréat à tou-te-s les candidat-e-s.
Pour cette année exceptionnelle, SUD éducation refuse le dilemme entre contrôle continu injuste et examens finaux problématiques, et revendique la délivrance du baccalauréat et du brevet pour toutes et tous les candidat-e-s, et en conséquence l’augmentation du nombre de places à hauteur des besoins dans l’enseignement supérieur ainsi que la possibilité pour les élèves qui le souhaitent de redoubler.

Santé et justice sociale d’abord

Dans l’immédiat SUD Education Aveyron invite les collègues à ne pas mettre leur santé en danger en allant jusqu’au burn out et à refuser de travailler dans ces conditions, soit en faisant jouer le droit de retrait, soit en se mettant en grève comme sont en train de le faire nos collègues du Nord et de l’académie de Montpellier (sachant que la colère monte dans d’autres académies).
Agir est un droit, désobéir est un devoir quand notre santé et celle de nos élèves sont en danger.
Nous dénonçons cette politique de brutalisation des personnels et des élèves soucieuse avant tout de gérer l’éducation nationale comme une grande entreprise capitaliste et d’assurer la carrière politique d’un ministre aussi réactionnaire qu’incapable, dévoré avant tout par l’ambition et la promotion de sa propre carrière politique.
Plus largement, nous en appelons à une profonde remise en cause d’un système de pouvoir qui exerce un contrôle de plus en plus fort sur nos corps et industrialise toujours plus notre travail. Il nous transforme ainsi en machines (numérisation poussée jusqu’à l’extrême et à l’absurde, intensification du travail) selon une logique de rentabilité et bafoue notre consentement par des moyens (injonctions, culpabilisation, répression, peur) qui sont ceux d’une tyrannie et certainement pas d’une démocratie. Cette méthode a un nom : la stratégie du choc qui a pour but d’obtenir la sidération et la soumission.
C’est aussi ce qui se passe dans tant d’autres domaines (retraite, droit à la culture, gestion de la crise sanitaire, climat). Tout cela appelle à de profondes remises en cause, à de véritables ruptures et à la construction d’une alternative tant éducative que sociale, synonyme d’émancipation.
On ne peut y arriver seul.e, mais en s’organisant collectivement avec ses collègues et avec des organisations syndicales qui comme Sud Education se battent pour changer l’école et la société.

C’est pourquoi nous invitons tou.te.s les collègues qui ne peuvent plus supporter ce système éducatif et de pouvoir absurde autant qu’aliénant à poser leur stylo et à se réunir, afin de se donner le temps de réfléchir et d’agir collectivement pour prendre les décisions qui s’imposent dans l’intérêt des élèves comme des personnels.


Agenda syndical aveyronnais

<<

2021

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois