dépôt intersyndical d’une alerte sociale

samedi 5 octobre 2019

Rodez, le 4 octobre 2019
à Madame la Directrice Académique des services de l’Education Nationale de l’Aveyron.

Objet : Notification préalable au dépôt d’une alerte sociale en vue d’un préavis de grève pour la période du 21 octobre 2019 au 3 juillet 2020, pour les personnels du premier degré exerçant dans les communes du département de l’Aveyron

Madame la Directrice Académique,

En application du décret n° 2008 1246 du 1er décembre 2008 relatif aux règles d’organisation et de déroulement de la négociation dans le cadre d’une alerte sociale et préalable au dépôt d’un préavis de grève prévu aux articles L 133 2 et L 133 11 du code de l’éducation, l’intersyndicale a l’honneur de vous notifier les motifs qui la conduisent à déposer un préavis de grève pour la période du 21 octobre 2019 au 3 juillet 2020 pour les personnels du premier degré exerçant dans les communes du département de l’Aveyron.

Ainsi, cette intersyndicale envisage de recourir à la grève car elle dénonce dans le département la dégradation des conditions de travail consécutive à un pilotage de plus en plus autoritaire et infantilisant, à des injonctions hiérarchiques déconnecté es des réalités du terrain et qui ne font pas sens pour les personnels, à une perte d’autonomie et de reconnaissance de l’expertise et de la professionnalité des
personnels à savoir
• injonctions, pressions pour la passation des évaluations CP et CE1 alors que ces dernières heurtent la professionnalité et les valeurs de nombreux collègues,
• dans plusieurs circonscriptions, les conseils de cycles et même de maîtres dont les
organisations et les dates sont imposées par les IEN et placées à la suite des animations pédagogiques,
• une formation continue réduite à peau de chagrin avec des animations pédagogiques toutes imposées, qui ne répondent pas aux besoins des personnels, qui ne font pas sens pour eux et qui se réduisent souvent à la transmission des prescriptions ministérielles,
• la multiplication dans les classes d’élèves à besoins éducatifs particuliers, sans
accompagnement, sans formation pour les enseignant- es entrainant de plus en plus de situations de crises,
• des injonctions hiérarchiques mettant à mal l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée,
• pour les directrices et directeurs, de nouvelles tâches administratives, un degré d’exigence trop important en termes de qualité et de délais, la multiplication des réunions en dehors des heures de classe, la multiplication des situations de conflits ou de crises sans accompagnement ni formation.

L’intersyndicale revendique :
• le respect de la liberté pédagogique des enseignant-es par rapport aux évaluations nationales,
• la liberté pour les équipes des écoles ou les équipes d’un regroupement d’écoles d’organiser leurs conseils de cycles et leurs conseils des maîtres,
• un parcours de formation dont les personnels sont acteurs avec en particulier des animations pédagogiques choisies répondant aux problématiques de terrain et faisant intervenir la recherche dans toute sa diversité,
• la prise en compte des déplacements et des contraintes organisationnelles des enseignant-es en particulier pour l’organisation des animations pédagogiques,
• l’abandon de tout moyen de pression sur les personnels au bénéfice de l’écoute et de l’accompagnement,
• un allègement significatif des tâches de direction, une véritable formation et un véritable accompagnement pour aider les directrices et directeurs dans la gestion des crises et des conflits,
• le droit au temps partiel pour tou-tes les enseignant—es qui en font la demande,
• la mise en place de dispositifs d’écoute et de prise en compte de la souffrance des personnels intégrant les risques suicidaires, des réponses concrètes en matière d’organisation du travail et la possibilité pour les personnels de recourir à un psychologue du travail,
• la mise en place d’une formation des personnels aux questions de santé au travail et à la la mise en place d’une formation des personnels aux questions de santé au travail et à la prévention des risques psycho—sociaux.

Soyez assurée, Madame la Directrice Académique, de notre profond attachement au Service Public d’Education et au dialogue social.

Pour l’intersyndicale,
Pour le SNUipp—FSU12FSU12
Antoine Cantais
Pour SUD Education 12
Christine Lafont
Pour le SE—Unsa 12
Sébastien Ségur
Pour la CGTEduc’action12
Cyril Féougier


Agenda syndical aveyronnais

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois