Premier degré


Pour une autre école...


de la maternelle au CM2


Avec 16 000 suppressions de postes annoncées pour la rentrée prochaine alors que 60 000 élèves sont attendus dans le seul second degré, l’Education Nationale qui en a perdu plus de 50 000 postes depuis l’élection de Sarkozy doit encore en sacrifier 32 000 dans les deux années à venir.


 


Pour parvenir à mener à bien le non remplacement d’un départ sur deux à la retraite, que préconise le ministère de l’Education Nationale pour récupérer des postes dans le premier degré entre 2011 et 2013 ?


 


- De modifier les seuils d’ouverture et de fermeture de classes afin d’augmenter le nombre moyen d’élèves par classe. L’augmentation de la taille des classes peut aussi provenir de l’augmentation de la taille des écoles par la fermeture d’écoles ou par des regroupements de différentes natures.


- De réduire le besoin de remplacement ce qui consiste à organiser tout ou partie des sessions de formation continue en dehors du temps scolaire et à avoir recours à des remplaçants non titulaires pour assurer les remplacements


- De diminuer le taux de scolarisation des enfants de deux ans 


 


- De sédentariser les enseignants « hors la classe »ce qui se traduit par la suppression des maîtres G et/ou des maîtres E et/ou la mise en extinction des psychologues scolaires. On peut agir aussi par la réduction du nombre de conseillers pédagogiques et/ou des personnels assurant des fonctions d’animation.


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 28 février 2014

Pétition pour l’arrêt des profilage de postes

Malgré l’opposition unanime des personnels des écoles et de leurs organisations représentatives, la Rectrice de l’académie de Toulouse maintient le profilage des postes de direction avec demie décharge et décharge totale, ainsi que bon nombre de postes spécialisés. Cette procédure allonge de façon (...)

vendredi 21 février 2014

Extraits de la Déclaration de la Fédération Sud Education au CSEN du 13 février

SUD éducation revendique des rythmes scolaires établis en concertation avec les personnels, qui garantissent l’égalité de traitement des élèves sur tous les territoires et ne sacrifient pas l’école aux intérêts des entrepreneurs de tourisme.
…Le constat que les postes créés dans le primaire et le (...)

vendredi 14 février 2014

Pas de priorité à l’Education si austérité

Le ministre nous parle de priorité au premier degré. SUD éducation ne partage pas cette vision qui laisse croire qu’on privilégie un secteur alors qu’on lui applique un saupoudrage plus réduit à chaque annonce du ministre, le tout assuré par une fragilisation budgétaire des autres services publics.

vendredi 31 janvier 2014

Contre les offensives homophobes et sexistes ! Pour une école ouverte et émancipatrice !

La directrice d’une école de l’Aveyron a reçu la semaine dernière un courrier d’un parent d’élève lui refusant l’autorisation d’informer sa fille au sujet du LGBT (lesbiennes, gays, bi et transexuels)
Celle-ci s’est évidemment empressée de lui répondre que l’information relevait d’une rumeur et qu’elle se (...)