Bienvenue sur le site du Syndicat Sud Education Aveyron


Un syndicat qui s’oppose résolument au néo-libéralisme : austérité budgétaire, précarité, flexibilité, mise en concurrence des établissements et des écoles.


Un syndicat qui, au-delà des enseignant-es et autres personnels de l’éducation nationale, lutte avec les chômeur-ses, les précaires, les mal-logé-es, et les sans-papiers, en participant activement aux mouvements sociaux : grèves, manifestations,...


Adresse du local  : 100 avenue de Toulouse 12000 RODEZ 


Tél  : 05 65 75 99 96


Permanences : jeudi


vendredi 12 mai 2017

En marche arrière ? Riposte sociale

Avec l’élection de Macron, on sait déjà à quoi s’attendre : suppressions de postes, démantèlement de la protection sociale, destruction du droit du travail, marchandisation de l’ensemble de la société. Pour ce qui est de l’éducation, son projet est simple : tout numériser, tout libéraliser, tout précariser. Alors sans attendre les premières lois antisociales, préparons dès aujourd’hui la résistance !


Macron, le nouveau visage du capital

On nous dit qu’il est jeune et dynamique. On nous dit qu’il va balayer les vieux partis et apporter un souffle nouveau. On nous dit qu’il va moderniser la France et relancer l’économie. Mais tout ce que promet Macron, c’est de poursuivre, en l’aggravant, la politique de Hollande : la précarité pour les travailleurs-ses, la prospérité pour les capitalistes.

Union européenne  : Macron veut continuer dans la voie d’une Union européenne au service des patrons, avec pour devise : austérité, précarité et liberté sous surveillance.

Fonction publique  : Dans la droite ligne des gouvernements précédents, les suppressions de postes de fonctionnaires vont se poursuivre avec Macron puisqu’il en annonce 120 000. En même temps, les rémunérations seront individualisées : les fonctionnaires qui plaisent à leur chef seront récompensés et les fonctionnaires qui ne se laissent pas marcher dessus seront moins payés. Et, cerise sur le gâteau, le jour de carence sera rétabli en cas d’arrêt-maladie.

Droit du travail : La « loi travail » que nous avons combattue n’est qu’un avant-goût de ce qui nous attend avec Macron, qui veut continuer à détricoter le code du travail en laissant les salarié-e-s seul-e-s face à leur patron.

Protection sociale  : Macron prévoit de faire 15 milliards d’économies sur l’assurance-maladie en « réorganisant le système de soin » et 10 milliards pour l’assurance-chômage. En clair : un accès aux prestations sociales encore plus limité et un flicage accru des chômeurs-ses.

Retraites  : En nous promettant un système « plus juste », Macron prépare une nouvelle réforme des retraites destinée à aligner tout le monde sur le régime le moins favorable.

Nous ne laisserons pas faire ! C’est un véritable front social de lutte qu’il faut construire, pour défendre nos droits et en conquérir de nouveaux ! Pour un meilleur partage du temps de travail et pour un vrai partage des richesses !

L’école de Macron : concurrence, autonomie et numérique

Le programme de Macron pour l’école se place dans la continuité de la « refondation » lancée sous Hollande : des grands discours pour cacher la misère et des effets d’annonce pour maquiller le bricolage.

« Lire - écrire - compter » : Aucune visée éducative globale dans l’école de Macron qui se concentrera sur les « fondamentaux ». L’objectif est de former des salarié-e-s directement employables donc à quoi bon éduquer au sens critique ?

Individualisation : Pour répondre à l’échec scolaire, Macron veut imposer des bilans personnalisés chaque année à partir de la grande section et une individualisation des apprentissages en utilisant des applications numériques. Bref, une tablette par élève et on pourra se passer d’enseignant-es…

Éducation prioritaire : La grande annonce de Macron, c’est le dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+. Mais, sans moyens, cela se fera en supprimant des postes ailleurs, en augmentant les effectifs des autres classes, ou en réduisant le périmètre de l’éducation prioritaire.

Autonomie  : Macron a annoncé que les communes seraient autonomes pour organiser les rythmes scolaires. Au collège et au lycée, les chefs d’établissement auront une marge de manœuvre encore plus grande et pourraient même procéder au recrutement.

Professionnalisation  : Macron veut réorienter le lycée vers l’insertion professionnelle. Ce qui est programmé pour les élèves, c’est le développement de l’apprentissage et même du pré-apprentissage dès le collège : pour Macron, le tri social doit commencer le plus tôt possible !

Contre la sélection sociale et l’adaptation de l’éducation aux besoins du patronat, nous défendons une école égalitaire et émancipatrice, qui permette une éducation intégrale pour toutes et tous.


Actualités syndicales aveyronnaises

mardi 20 juin 2017

Vu dans la presse : Manifestation du 19 juin...

Vu dans la presse : Manifestation du 19 juin contre Macron et ses ordonnances
http://la-bas.org/la-bas-magazine/r...
https://www.youtube.com/watch?v=ube...
https://reporterre.net/Le-Front-soc...
https://www.bastamag.net/Front-soci...
et même dans le point : (...)

mardi 20 juin 2017

Utopiques - Le numéro 5 est disponible. Pour celles et...

Le numéro 5 est disponible. Pour celles et ceux qui avaient eu la très bonne idée de s’abonner dès le numéro 1, il faut se réabonner... Même chose pour les structures qui avaient souscrit des abonnements groupés à ce moment là. C’est possible en envoyant un chèque, c’est possible aussi via le site (...)

mardi 20 juin 2017

FRONT SOCIAL 51

20 000 personnes comptabilisées dans les 34 rassemblements en France. Une belle réussite qui ancre le #FrontSocial sur tout le territoire. On lâche rien et on continue !
En direct de Paris contre Macron et ses ordonnances
https://www.facebook.com/FrontSocia... (...)

lundi 19 juin 2017

FRONT SOCIAL 50

Quelques infos Manifs
1 La riposte commence en MARTINIQUE : Appel à la grève générale reconductible en Martinique à partir du 22 juin
http://www.martinique.franceantille...
Quatre centrales veulent créer un rapport de force contre l’offensive du gouvernement suite à la réforme du Code du travail. (...)

lundi 19 juin 2017

PETITION STOP A L’ENFERMEMENT EN FRANCE

Un jour, au réveil, ils sont interpellés par la police avec leur famille. Ils se préparaient pour l’école, mais leur journée bascule dans la peur.
Après des heures dans un véhicule de police, ils sont enfermés dans un centre de rétention administrative, pour ainsi dire, une prison !
Derrière le (...)

Agenda syndical aveyronnais

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 février 2011 - CREATION D’UN COLLECTIF DE DEFENSE DE NOS ECOLES A MILLAU

Un collectif de défense des écoles du premier degré et du second degré se met en place afin (...)

7 février 2011 - Actions Millau

Pour contrer les réductions inédites des dotations horaires des établissements, les personnels (...)